Derniers sujets
» Présentation : Yogtoth
par Yogtoth Mar 2 Aoû - 14:31

» Le Manuscrit de l'Aveugle
par Yogtoth Dim 24 Juil - 14:56

» Présentation : Glaur
par Glaur Jeu 23 Juin - 18:32

» Le casse de la raffinerie
par Layeskerr Ven 20 Mai - 20:48

» Présentation : Tôhr
par Tohrann Ven 20 Mai - 14:11

Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Galerie



Lyr'kas - L'empoisonneur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lyr'kas - L'empoisonneur

Message par Lyr'Kas le Ven 16 Oct - 1:47

Identité :
Nom : Lyr'kas
Âge : estimation 30 ans voire plus.
Taille : 1m83
Poids : 70 kg
Sexe/race : mâle humain - affiliation non communiquée

Armes :
Armes corps à corps : Sabre laser, Griffes, Dards, Vibrolame, Couteau

Armure/défense :
Type : Lourde
Bonus de dé de défense +4

Pouvoir de force :
Sensibilité à la force [5]
Point du côté obscur  [1]
Point du côté clair [0]

Compétence de combat :
Volonté : Augmente les dégâts de force (+0 dégât)
Vigueur : Augmente les dégâts de mêlée (+1 dégât)
Visée : Augmente les dégâts à distance (+0 dégât)
Astuce : Augmente les dégâts d’armes technologiques (+0 dégât)
(base de 1 de dégât)

Compétences avancés :
Recherche
Cybernétique/Piratage


Dernière édition par Lyr'Kas le Dim 25 Oct - 19:23, édité 1 fois
avatar
Lyr'Kas
Dévoué

Messages : 23
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 31
Localisation : Dans ma grotte

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lyr'kas - L'empoisonneur

Message par Lyr'Kas le Mar 20 Oct - 16:52

Description du personnage


Race : Humain
Couleur des yeux : Jaunes
Couleur des cheveux : Brun
Signes distinctifs : Tatouage couvrant la partie droite du visage - cicatrice visible sur les coins de la bouche
Taille : 1m83
Corpulence : Mince - athlétique
Lieu de naissance : Inconnu – Officieux : Dxun
Provenance : Dromund Kaas



Background :




Lyr'kas est l'unique fils adoptif d'un seigneur noir faisant partie de la noblesse impériale et ignore tout sur ses origines. Il passa son enfance ballotté entre son domaine d'Onderon et d'Agamar, une petite planète forestière située dans la bordure extérieure du noyau. Sa position au sein de la société impériale aurait pu être enviable, si toutefois le seigneur Sith avait daigné se pencher sur l’existence du jeune homme. De fait, durant sa jeunesse Lyr'kas était un enfant des plus communs, ne montrant aucune affinité particulière avec la Force. Seul dénotait son regard, des yeux ambrés semblables à du nectar sylvestre, presque reptiliens. Cette différence notable avec ceux de son espèce avait finit par faire naître la rumeur d'une possible affiliation contre nature, lui prévalant rapidement une réputation de bâtard. Cependant, malgré ces quelques brimades et l'absence manifeste de cet étrange père, l'enfant eu une vie dépourvue de heurts jusqu'à sa seizième année. C'est d'ailleurs une fois celle-ci atteinte et voyant que le seigneur noir ne donnait plus aucun signe de vie que les autorités impériales décidèrent de saisir l'intégralité de ses possessions pour l'effort de guerre et de le préparer à une future vie de servitude. N'étant pas sensible à la Force, la progéniture adoptive ne pouvait prétendre à quoi que ce soit. Après quoi, les autorités l'assignèrent en tant que réserviste au cœur même de l'Empire, sur Dromund Kaas.


Deux années s'étaient écoulées depuis sa chute des hautes sphères de l’Empire; le gamin aimable et lisse qu'était jadis Lyr'kas devint un jeune homme plein de hargne et gardait une pointe de rancœur. Modelé par le corps militaire impérial, cette déchéance lui permit cependant de se forger une personnalité étonnamment mature pour son âge. Froid, calculateur et revanchard, il faisait de son bien être un impératif. Son comportement n'avait d'ailleurs pas manqué d'éveiller un certain intérêt auprès des pontes de l'armée basée à Kaas City. Lyr'kas fut rapidement placé sous la tutelle d'un officier impérial dénommé Rust dans l'optique de le former en tant qu'agent exécutant. Désormais au service de Rust, Lyr'kas reçut une formation des plus singulières. Ses futures affectations allaient en effet demander davantage que de simples techniques de combat létales. Apprenant d'abord les rudiments de la manipulation et de la tromperie, il s'employa rapidement à l'art du piratage et à la concoction de poisons avec lesquels il avait développé une certaine affinité. Qui plus est, chaque nouvelle substance toxique lui était quotidiennement administrée par petites doses dans le but de l'immuniser contre les poisons conventionnels mais également contre ses propres créations. Au terme de cet apprentissage, Lyr'kas reçut de par son tuteur le sobriquet de Serre, dû au fait que le jeune homme était presque perpétuellement porteur de gants pourvus de griffes imbibées d'un poison mortel. Nom sous lequel il devait désormais répondre à Rust lors d’événements officieux pour lesquelles l’Empire ne devait pas être rattaché.

Cinq années passèrent et Lyr'kas se montrait particulièrement efficace dans chacune de ses entreprises pour le plus grand bonheur de son tuteur. Cependant, au fil des besognes effectuées, le jeune homme se rendit compte qu'il œuvrait pour le compte d'un officier véreux. Après quelques recherches, il avait découvert que Rust traînait dans des affaires douteuses directement liées aux barons de la pègre. Ses agissements frauduleux allaient de la traite d'esclaves, initialement promis à l'Empire, à la détention d’artefacts Sith destinés à la revente. Passablement échaudé par ces récentes découvertes, Lyr'kas était habité par la pensée d'avoir passé ces dernières années à servir un déchet impérial corrompu. Sa déchéance était une chose, mais servir d'outil et faire le sale travail d'une véritable ordure le mettait hors de lui. Seul avantage à sa situation : avoir reçu une formation des plus adéquates, comme si le destin l'avait préparé en prévision de ces nouveaux événements. Aussi avait-il entrepris de mettre en place un long subterfuge lui permettant à terme de s'assurer un avenir après Rust.
Dès lors, durant chacune de ses missions et dans la mesure du possible, le jeune homme s'employait à mettre de côté une partie des marchandises que l'officier extorquait illégalement. Amassant au fil des mois une véritable fortune, il décida qu'il était temps de mettre un terme à sa collaboration avec celui qui lui avait tout appris. Durant ces cinq années au service de l'officier félon, Lyr'kas avait pu lui attribuer certaines habitudes appuyant un fait dont il avait déjà connaissance. À moins d'être quelqu'un de passablement ennuyeux, Rust était visiblement extrêmement superstitieux. Aussi remarqua-t-il que l'homme prenait ses collations à heures fixes, en ne variant jamais leur contenu :

Un thé Arkanien à 9h07 exactement. Apporté par son droïde personnel.
Un Blue Tonic à 11h07 toujours affrété par les bons soins du droïde.
Un Membrosia à 14h53 précise et enfin un second thé Arkanien à 20h53.
La suite des événements ne se fit pas attendre, Lyr'kas fit en sorte de placer une dose létale de poison de son cru sur l'un des couverts servant à remuer l'une des collations de Rust. De cette façon, l’empoisonneur savait que son mentor devinerait qui avait abattu le couperet qui lui ôterait la vie.

Ce n'est que plusieurs jours après la disparition de l'officier, que les autorités daignèrent envoyer dans ses quartiers un groupe de soldat accompagné d'un officier Sith. Ils y découvrirent le jeune homme, affalé sur le fauteuil de son tuteur, les mains jointes devant son visage, arborant un sourire sinistre. Lyr'kas ne dissimulait aucunement son amusement face à la décontenance des nouveaux arrivants à la vue du cadavre. Gisant sur le sol, le corps était dans un état de décomposition avancée, témoignant d'une mort déjà ancienne. Chose surprenante, le jeune homme ne laissait aucun doute quant à sa culpabilité et aussi surprenant que cela pouvait paraître, semblait avoir patienté durant des jours dans l'attente de ce moment. Les soldats prirent quelques secondes avant de s'aventurer dans la pièce pour écrouer l'individu. L'un d'eux apposa sa main sur l'épaule de l'assassin afin de le contraindre à se lever mais, pris d'une indicible colère, Lyr'kas leva hâtivement le bras pour se dégager de son emprise. Le troufion quitta brusquement le sol de plusieurs mètres avant de s'effondrer face contre terre, inerte. Très surpris par les événements, Lyr'kas se leva de lui même et fut rapidement immobilisé par deux autres soldats, visiblement légèrement fébrile après cette étrange manifestation. Enfin, avant que l'escouade n'embarque leur nouveau prisonnier, l'officier Sith fit un geste prompt de la main, incitant ses subalternes à stopper leur marche. Soutenant froidement le regard de l'homme encapuchonné, Lyr'kas ne pu s’empêcher d'afficher son profond mépris et une suffisance sans borne envers ceux qui se permettaient de juger ses actes. Finalement, après quelques secondes de silence pesantes, l'officier visiblement intrigué par le regard du jeune homme et tout aussi amusé par son comportement, entonna l'ordre de détacher leur nouvelle prise, afin de lui donner une unique chance de gagner ce qu'il appelait, "sa véritable liberté".


Deux semaines plus tard, Lyr'kas se trouvait dans une navette à destination de Korriban, la planète sacrée des Sith. Il savait qu'il y débuterait sa formation en tant qu'acolyte au sein d'une académie trônant au milieu de tombaux ancestraux. N'adressant la parole à aucun de ses camarades durant toute la durée du voyage, sa situation semblait le préoccuper davantage qu'il ne l'aurait imaginé. Il savait que ce type de voyage se soldait généralement par un aller sans retour et l'idée de finir ses jours au milieu de toute cette poussière ne lui était pas des plus agréables. Il pris soin d'occuper son esprit durant le périple avec la lecture de divers volumes traitant de la hiérarchie Sith, de son histoire et de ses préceptes. Une fois l'appareil immobilisé sur la plate forme d'atterrissage, le jeune profane fut immédiatement surpris par le manque de chaleur de l'air environnant. Une fois sorti de la navette, son premier regard fut irrésistiblement attiré par l'horizon qui se profilait au delà d'un canyon abyssal. Aussi loin que pouvait porter son regard, la seule couleur qu'il pouvait distinguer était un dégradé de ton ocre qui imprégnait la roche et le sol. Sans s'en rendre compte, il resta longuement immobile presque hypnotisé par les volutes de poussières portées par les vents, donnant à la surface de la planète une entité spirituelle presque spectrale.


Sortant de sa torpeur, il continua sa marche vers la zone d'enregistrement. Celle-ci abritait deux personnes affichant une stature des plus autoritaires. Le jeune homme fut rapidement invité à les rejoindre et sans même lui adresser un regard, une femme à la peau rougeâtre commença à le questionner.

« Provenance ? »
« Dromund Kaas. »
« Qu'est-ce qui t'amène sur ce sol sacré ? »

Lyr'kas était visiblement surpris par cette question qui avait une réponse des plus évidentes et se retint d'y répondre avec véhémence.
« C'était ça ou la taule, voire certainement pire. L'un des vôtres aurait décelé en moi certains dons, alors me voilà, prêt à me joindre à vous. »
« Sache tout d'abord que tu n'es en rien l'un des nôtres. Et que la mort attend la majorité de tes semblables derrière ces murs. En revanche si tu devais survivre... »

La femme avait stoppé sa marche un instant, tournant lentement sa tête vers Lyr'kas pour le jauger du regard. Un regard bien singulier, aux teintes jaunes vives presque semblables aux couleurs qu'arboraient les yeux du jeune homme.
« Il est trop tôt pour le dire. De plus, tu te rendras rapidement compte par toi même des avantages que ta position peut octroyer. Si toutefois ton affinité avec le côté obscur est avérée, cela va sans dire. »
Lyr'kas s’efforça d’acquiescer en direction du Sith, se disant qu'il aurait sûrement affaire à d'autres énergumènes du même acabit au comportement hautain et aimant s'entendre parler durant son séjour sur ce sol poussiéreux.

Les quatre premiers mois passèrent étonnamment vite, le jeune adepte étant occupé à l'apprentissage du code Sith et tout ce qui s'y rattache. La philosophie, l'art de la guerre, les arcanes et les diverses formes de combat pour lesquelles Lyr'kas était particulièrement doué, meublaient son quotidien sur la planète rouge. Contre toute attente, il s'était lié d'amitié avec deux autres acolytes avec lesquels il partageait son dortoir. Une humaine, bien plus jeune que lui ainsi qu'un jeune homme portant des implants cybernétiques. Tous trois étaient arrivés durant la même période et avaient développés un réel lien au sein du groupe. Les mois défilèrent encore et Lyr'kas s'était hissé à la tête de la promotion. Tirant profit des capacités acquises lors de sa vie de rebut, il œuvrait officieusement dans le but d'exploiter les faiblesses et les vanités de plusieurs de ses camarades afin de s'assurer une place de choix et ce, malgré la préférence manifeste dont pouvaient faire preuve certains professeurs vis à vis des acolytes au sang pur. Du reste, Lyr'kas s'attelait systématiquement à les remettre à leur place le temps d'un duel à la vibrolame. De cette manière, il s'assurait au mieux leur respect, au pire leur crainte et leur mépris. Il avait d'ailleurs avec l'aide du duo, entrepris de faire « disparaître » certains de ses concurrents. Bien que proscrits par le corps enseignant, de tels agissements étaient monnaie courante au sein de l'académie, fallait-il encore être capable d'agir avec la discrétion requise. Les tombeaux environnants étaient des endroits tout indiqués pour ce genre d'opérations expéditives. Ces monuments dédiés aux anciens Sith étaient infestés par les limaces K'lor, les Tukata et autres abominations, les corps disparaissaient donc rapidement, évitant aux coupables toutes éventuelles accusations.

La formation et l'évolution au sein de l'académie sera sûrement développée ultérieurement.

Deux années au sein de l'académie passèrent et la progression de Lyr'kas était manifeste. Aussi, sa formation se termina lorsqu'il dû lors d'une épreuve mettre fin à cette idylle fraternelle. Durant un rituel occultant la majorité de ses sens, l'acolyte exécuta ses camarades un à un au cœur même d'un tombeau en périphérie de l'académie. Une fois l'épreuve terminée, son nouveau maître leva le voile sur les yeux et les autres sens du jeune acolyte pour qu'il puisse se rendre compte qu'il gisait au milieu des cadavres de ceux pour lesquels il aurait certainement donné sa vie. Tremblant soudainement et pris de terribles nausées, il s'écroula et vida le contenu de son estomac à plusieurs reprises, entrecoupées de râles à demi perceptibles. Ses mains et sa lame Krath étaient nimbées du sang encore frais de ses défunts amis. La mort fut donc le sceau qui marqua la fin de sa formation d'acolyte au sein de l'académie. Désormais l'apprenti d'un Seigneur Sith plus fourbe et pervers que l'était l'officier Rust, Lyr'kas avait perdu tout sens éthique et avait fait en sorte de sceller ses sentiments dans un mutisme qu'il espérait immuable.

Plusieurs années s'étaient de nouveau écoulées au service du Seigneur noir, affinant ses connaissances et ses capacités au sein de la force. Chaque jour passé sous le joug de son nouveau maître était une occasion de prouver sa légitimité en son rang de Sith. Qui plus est, chaque jour qui suivait son départ de Korriban, effaçait peu à peu ce qui faisait la personnalité du jeune homme. Pourtant, alors qu'il pensait avoir été dépossédé de tout ce qui pouvait le rattacher à son passé, il fut surpris d'apprendre que les autorités impériales avaient eu vent de son nouveau rang en tant que Sith et lui avaient de ce fait, restitué l'intégralité des possessions et titre de noblesse de son père. Même si les titres n'avaient jamais représentés un quelconque intérêt pour le jeune homme, il se surpris lui même à ressentir une forme d'apaisement lorsque son maître lui autorisa un retour dans son domaine d'Agamar. Bénéficiant désormais d'une considération effective au sein de la noblesse impériale de par son rang d'Archonte mais également de Sith, Lyr'kas pouvait à présent envisager une suite aux derniers événements. Une fois encore, il se jura d'obtenir justice en temps voulu et continua de servir son maître avec déférence, comme il l'avait déjà fait pour celui qui l'avait formé avant son arrivée à l'académie.

La suite arrivera bientôt.



Profil psychologique




Fier, responsable et plus mature qu'il n'aime le laisser paraître, il n’élève jamais la voix.
Lyr'kas fonctionne à l'instinct et semble avoir un bon fond.
Il sait faire preuve de la plus stricte discipline lorsqu'elle est nécessaire.
Aime dédramatiser les situations et les tourner en dérision.
Il se plaint souvent, plus par principe que par réel désagrément.
Les titres n'ont pour lui aucune importance, il exècre d'ailleurs les parvenus s'estimant supérieurs de par leur statut au sein de la hiérarchie.
Idéaliste mais réfléchi, il n'aspire en vérité qu'à trouver le moyen de se libérer des entraves qui l'ont poursuivit durant toute sa vie.
Reste toutefois très méfiant et fait généralement preuve d'une grande prudence.



Informations diverses




Lyr'kas a récupéré la majorité des biens et titres de noblesse de son père adoptif à l'issue de sa formation en tant que Sith. Cependant il n'y attache que peu d'importance même s'il compte en utiliser tous les avantages.

Passionné par la concoction de poisons et par la cybernétique, il aime notamment éprouver ses talents de pirate informatique sur diverses plates-formes sécurisées, impériales ou non.



Equipement















avatar
Lyr'Kas
Dévoué

Messages : 23
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 31
Localisation : Dans ma grotte

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum