Derniers sujets
» Présentation : Yogtoth
par Yogtoth Mar 2 Aoû - 14:31

» Le Manuscrit de l'Aveugle
par Yogtoth Dim 24 Juil - 14:56

» Présentation : Glaur
par Glaur Jeu 23 Juin - 18:32

» Le casse de la raffinerie
par Layeskerr Ven 20 Mai - 20:48

» Présentation : Tôhr
par Tohrann Ven 20 Mai - 14:11

Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier

Galerie



Poursuite de l'Hydre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Poursuite de l'Hydre

Message par Rylar le Lun 17 Aoû - 9:42

L'Hydre était il y a une quinzaine d'années une organisation criminelle à plusieurs têtes, comme son nom l'indique.
C'était plus une bande de mafieux qu'une organisation terroriste, même si ils voulaient instaurer la peur par où ils passaient.
Seulement, l'organisation était beaucoup plus petite que ses membres voulaient le croire. Or, une tête s'est un jour dit que le corps pousserait mieux sans tout ces cerveaux à nourrir. Cet individu, dont on ignore l'identité, est désormais le seul chef de cette organisation dont il a choisi de prendre le nom pour simplifier.
On sait cependant que l'Hydre est masculin, c'est pourquoi on parle de lui et non pas d'"elle". Rien n'indique par contre qu'il soit humain.

Les têtes tranchées placées devant les corps autour de la table, et le fauteuil vide ont marqué les actualités de l'époque, mais la guerre a masqué ses activités et l'a fait oublier.


Dernière édition par Rylar le Sam 10 Oct - 0:35, édité 2 fois
avatar
Rylar
Légende

Messages : 63
Date d'inscription : 17/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Jeu de dupes

Message par Rylar le Lun 17 Aoû - 10:28

Après avoir passé un accord douteux avec un mystérieux Sith, une cellule révanite engage secrètement une équipe de mercenaires. Le but des Révanites est de récupérer une technologie impériale renforçant le contrôle droïde, moins pour l'avancée technologique que pour priver les deux autres camps de celle-ci.

Les mercenaires se font passer pour des acheteurs auprès de l'Hydre, celui qui revendique le vol de la technologie aux Impériaux. Cependant, il s'est avéré que les mercenaires étaient attendus par le voleur, qui leur laisse la technologie tout en ordonnant à ses deux droïdes de les massacrer. Les chasseurs s'en sortent difficilement, et se battent pour savoir qui touchera la prime. Finalement, deux d'entre elles, plus malignes, récupèrent les crédits. Les Révanites sont satisfaits, mais ce qui semble être un piège se referme sur eux...

En effet, l'Hydre a eu le temps de copier les plans et part les revendre aux Républicains. Il disparaît ensuite pendant quelques temps.
De son côté, le Sith a enregistré les conversations avec les chefs de la cellule. On peut voir la fourberie des Révanites et leurs mensonges. Cet enregistrement permettrait donc de les discréditer et compromettrait leur recrutement.
Il est authentique, puisqu'on voit un combat sanglant entre le Sith et deux Révanites. Ironie de l'histoire, ce sont eux qui gagnent le combat et décident d'épargner ce Sith qu'ils voient comme un pion.

Ce dernier ne livre cependant pas cet enregistrement, pensant qu'il est plus utile de manipuler la cellule plutôt que de lui nuire. Il passe donc un dernier accord avant de s'exiler lui-même: les Révanites survivants ne devront pas mener d'opération contre l'Empire. Si le Sith l'apprend, il révèlera le vrai visage de ces Révanites qui se prétendent sincères.

Les chercheurs Impériaux parviennent à redévelopper la technologie volée, privant ainsi les Révanites de tout bénéfice dans l'affaire. Pire, ils ont désormais les mains liées et ont du payer pour obtenir une technologie qui ne leur sert pas.



Dernière édition par Rylar le Sam 17 Oct - 14:49, édité 1 fois
avatar
Rylar
Légende

Messages : 63
Date d'inscription : 17/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Ressaisissement

Message par Rylar le Lun 17 Aoû - 13:14

Suite au nouvel accord, les Révanites décident de s'armer et de s'attaquer à des cibles neutres ou Républicaines. Ils agrandissent leur arsenal et cherchent de nouveaux refuges.

Toutefois, leur ennemi principal est l'Empire, et ils supportent mal d'avoir été bernés.
Krayy souhaite donc se libérer de cette situation, mais il souhaite peut être aussi secrètement se venger.
Il ne laisse rien paraître aux autres et il lui vient une idée: l'accord n'interdit pas de remonter la piste en s'en prenant à l'Hydre. Est-ce un oubli volontaire du Sith, ou une erreur de stratégie?

Krayy charge donc Armosmith de traquer l'Hydre d'après ce qu'ils savent sur lui. Après de longues recherches, celui-ci découvre qu'il est revenu sur Nar Shaddaa. Il réussit à localiser l'épave de son vaisseau dans la zone industrielle.
Les rapports indiquent aussi des changements près des docks ainsi que l'augmentation du nombre de drogués dans la zone.

Rylar, chargé par Krayy de mener les recherches, envoie une équipe sur le terrain. Rylar décide de ne pas partir lui même car il ne se sent pas en état depuis qu'il a arrêté de boire, grâce à Silona. Il avait repris depuis la mission difficile sur Balmorra.
Il charge donc une équipe composée de Kante, Silona et Vendar d'enquêter sur place et de remonter la piste du trafic...



Dernière édition par Rylar le Jeu 20 Aoû - 23:06, édité 2 fois
avatar
Rylar
Légende

Messages : 63
Date d'inscription : 17/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dans la gueule du loup

Message par Rylar le Lun 17 Aoû - 17:42

Krayy pense que l'Hydre a profité des crédits qu'il vient d'avoir pour se redévelopper sur Nar Shaddaa.
L'opération initiale de Kante était d'attirer l'Hydre avec une technologie, réelle ou non, mais Rylar a préféré tenter de le provoquer plutôt que de l'appâter.
Il se pourrait cependant que le chef du réseau soit un autre gros bonnet, mais les éléments et les dates concordent étrangement. Dans le pire des cas, si ils suivent un fausse piste, ils pourront peut être quand même démanteler le réseau d'épices.


Lorsque les trois enquêteurs arrivent sans armes à la cantina des docks, il remarquent tout de suite plusieurs groupes: des dockers, des drogués et des types genre mafieux. Après avoir suivi la mauvaise piste des drogués, ils décident de sortir par la porte de derrière qui donne sur une ruelle.
Évitant des types louches, ils choisissent de passer par une grille sur le côté avec plus ou moins de succès. Ils arrivent alors sur une plate-forme de départs pour les docks, mais ne savent pas où aller.
Revenant donc sur leurs pas, ils découvrent deux prisonniers dans le corps de garde. Ils parviennent à se faire passer pour des cadres du réseau, peut être parce que les gardes ne les ont pas vus, et à libérer les prisonniers.

L'un d'eux leur indique qu'il est un inspecteur, capturé pour signer un faux rapport et éloigner les soupçons des docks.
Il leur donne les coordonnées d'où il s'est fait capturer.

Silona et Vendar partent devant tandis que Kante surveille la zone et veille à effacer leurs traces.
Silona observe avec les jumelles et Vendar s'occupe d'éviter les patrouilles.


Les vaisseaux présents sont sans intérêt, sauf l'un d'eux qui est bien gardé. Les deux agents pensent qu'il s'agit du vaisseau de leur chef. Tentant en vain de leurrer les gardes, ils doivent renoncer à le fouiller ou à y poser un traqueur.

Ils avancent alors vers une plate-forme d’atterrissage: s'y trouvent un vaisseau Corellien, deux navettes, ainsi que d'autres plus petites. Vendar semble reconnaître le vaisseau mais ne se rappelle pas où il a bien pu le voir. Ils trouvent également des caisses éparpillées.
En fouillant le double-fond d'une caisse apparemment vide, Silona y trouve des armes et dans une autre caisse, une petite quantité d'explosifs. Vendar, pendant ce temps, fouille rapidement le vaisseau. Il tombe sur une junkie inconsciente dans une des cabines et décide de sortir après avoir vérifié son état.


Ils veulent fouiller les autres navettes, mais un groupes de gardes sort d'un l'entrepôt. Les agents Révanites se cachent et le groupe passe à quelques mètres d'eux sans les voir. Ils décident alors de renoncer aux fouilles pour entrer dans l'entrepôt. Neutralisant les gardes et évitant les pièges grâce à l'instinct de la Cathar, ils parviennent au coeur du bâtiment. Ils y trouvent de la contrebande: contrefaçons et un peu d'épices. Près des rares caisses d'épices restantes, on peut remarquer un vide, comme si des caisses venaient d'être enlevées.

Silona remonte surveiller l'entrée tandis que Vendar reste en bas. Il hésite entre repartir furtivement en volant le vaisseau ou s'en tenir au plan. Si il choisit de repartir furtivement, personne ne les aura vu, étant donné que les gardes se sont faits surprendre. Si il choisit l'explosion, il risque d'ameuter tout le monde, gardes y compris. 
Encouragé par Rylar qui l'exhorte à tout faire péter, Vendar place les explosifs, ouvre l'aération et coupe le système de lutte contre les incendies de l'entrepôt.

Alors qu'il met plus de temps que nécessaire à sortir, le souffle de l'explosion le rattrape, puis la fumée.
Heureusement, il s'en sort, et cette fumée le masque.
Alors qu'il est à l'entrée, il voit le vaisseau du gros bonnet décoller. Mais, celui-ci, au lieu de fuir, fonce vers Vendar en ouvrant le feu. Ce dernier se met à couvert.
Alors que le vaisseau s'approche, Vendar, contre toute attente, court en direction de son poursuivant et lui passe dessous.
Ce dernier pivote tout en tirant, et détruit une de ses propres navettes. Il revient vers Vendar qui ne doit son salut qu'à l'arrivée des pompiers et des forces de sécurité. Le gros bonnet doit en effet fuir sans qu'on sache s'il est vraiment l'Hydre.

Silona démarre le vaisseau que Vendar rejoint, et il partent, emmenant la fille avec eux. Kante rentre par ses propres moyens...


Dernière édition par Rylar le Jeu 20 Aoû - 13:56, édité 4 fois
avatar
Rylar
Légende

Messages : 63
Date d'inscription : 17/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dilemme moral

Message par Rylar le Mar 18 Aoû - 17:29

Une fois hors de danger, Silona et Vendar décident de revenir directement sur le vaisseau des Révanites, le Testament.
Tandis que les techniciens du bord inspectent le Hazy Dawn, le cargo qu'ils viennent de ramener, nos héros prennent quelques heures de repos bien mérité avant le débriefing.

Pendant ce temps, la fille est emmenée à l'infirmerie, où on tente de la remettre sur pieds au plus vite. Tandis que les droïdes s'en occupent, elle entend vaguement plusieurs Révanites parler d'elle. Elle tente de parler mais retombe inconsciente.

A son réveil, quelques heures plus tard, elle est tout de suite interrogée avant même de savoir où elle est.
Devant l'insistance de ces derniers, elle se ferme et ne leur apprend rien. En retour, ceux-ci ne sont pas très patients et ne tentent pas de la rassurer sur leur intentions.

Silona, qui vient d'arriver, reprend les choses en main. Elle a en effet plus de tact et met la jeune fille en confiance.
Cette dernière, rassurée, se met à parler: elle s'appelle Jealy, a 19 ans, et est la pilote du cargo.
Silona -s'appelant Luna pour l'occasion- continue de la faire parler. Jealy avoue alors qu'elle prend habituellement des épices et qu'elle a volé le vaisseau à son associée, qu'elle souhaite pourtant protéger.

Mais plus important: elle leur avoue finalement s'être laissée attirer par le trafic d'épices. Son dealer était en effet celui qui possédait l'entrepôt et a cherché à la manipuler. Le but était probablement de lui faire prendre les risques et de charger plus d'épices que dans leur accord. C'est pourquoi il s'est assuré qu'elle ne soit pas en état de surveiller le chargement.
Les techniciens découvrent en effet une quantité d'épices dans les soutes, principalement du Lesai.

Avant même que l'estimation soit terminée, se pose un problème: Que fait-on de ces épices?
Puisque le prétexte de la mission était de démanteler le réseau, les Révanites devraient détruire les épices. Mais leur revente permettrait de renflouer les finances de l'Ordre, qui s'amenuisent. Un tel choix ne serait pas en accord avec les convictions de tous, mais c'est une opportunité non négligeable de se renforcer.
Se pose aussi le problème du vaisseau: l'associée de Jealy la cherche ainsi que son vaisseau, et elle est en danger tant qu'elle n'a pas de nouvelles. Le risque serait en effet que l'Hydre la contacte avant les Révanites. Ces derniers ne se préoccupent pas de ça normalement, mais ils peuvent avoir besoin de Jealy pour la suite et celle-ci ne serait pas coopérative si on laisse mourir son amie.
Se pose également comme question celle de la suite des opérations, étant donné que le vaisseau n'a pas pu être pisté et qu'il n'y a pas encore eu de manifestation de la part du criminel.

Il va aussi falloir enfin décider de ce qu'on fait de Jealy: Est-elle criminelle? En sait-elle trop? Doit-on la relâcher, la garder prisonnière, la faire travailler -en prenant le risque qu'elle en apprenne trop- ..., ou bien doit-on la faire disparaître?

Les dirigeants de la cellule révanite décident de prendre une décision le lendemain.
Le choix aura lieu par vote, avec un jour de réflexion.
Les absents seront alors représentés par les chefs des différentes sections, à qui ils auront donné leur opinion.
avatar
Rylar
Légende

Messages : 63
Date d'inscription : 17/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Démocratie participative

Message par Rylar le Jeu 20 Aoû - 17:52

Puisqu'ils n'ont pas grand chose à faire sur le vaisseau en attendant le lendemain, Krayy autorise un jour de repos à l'avant-poste de Yavin, le Testament se trouvant non loin de là.

Rylar rejoint alors Silona et Armosmith près d'une cascade pour leur parler. La discussion est d'abord glaciale puis se détend lentement, Silona fuyant cependant Rylar.

Pendant ce temps, Armo fait part de sa volonté de se consacrer à la traque et de laisser de côté toutes ses autres tâches. Rejoignant Silona, ils discutent assez librement. Effectivement, au bord de la falaise, Armosmith semble différent de d'habitude.
Rylar lui confie alors qu'il se sent nerveux en ce moment. En effet, son état, s'aggrave et il s'énerve de plus en plus lors des réunions.


Ils parviennent à tous se calmer dans ce cadre plus serein, mais Rylar ne peut pas s'empêcher de faire la morale à Silona.
Cette dernière souligne que la décision concernant les épices ne doit pas être prise trop vite. Quand à Rylar, il pense qu'on ne doit pas perdre de temps à parlementer. Il rappelle également que la voix de Silona ne comptera pas plus que les autres.

Cette dernière lui répond qu'elle partira si on décide contre son avis, et le ton monte. Après que Silona soit de nouveau partie, Rylar rejoint les autres et émet des doutes sur l'état de la Cathar devant les quatre Révanites qui sont présents. En effet, Krayy et Yogtoth les ont rejoints, avec un ancien du temps du prédécesseur de Nighl. Il se fait appeler Caïn.
Yogtoth est donc chargé de contacter Silona pour la faire revenir, tandis qu'il est sous-entendu à Rylar de se calmer devant elle.


De retour au vaisseau, la pilote est convoquée à la réunion. Y assistent comme Révanites: Armosmith, Sivàs, Yogtoth, Krayy et Rylar. Les résultats sont énoncés par Krayy et l'Archiviste.

Il est décidé de restituer le vaisseau. Quant à l'Hydre, la décision est prise de ne pas le laisser se réorganiser et donc de le rechercher au risque qu'il les retrouve avant eux.

Concernant Jealy, le choix est plus difficile. Certains, comme Armosmith, proposent de lui confier une tâche sur le vaisseau, d'autres comme Krayy veulent qu'elle en apprenne le moins possible. Il est décidé de la laisser dans sa prison dorée pour ne la faire sortir que pour aider à la traque. On choisit de la priver d'épices, malgré les risques du syndrome de sevrage.

La dernière décision concernant les épices est celle qui partage le plus. Il est finalement décidé de ne pas détruire la cargaison, contre l'avis de Silona principalement...


Dernière édition par Rylar le Mer 7 Oct - 12:05, édité 1 fois
avatar
Rylar
Légende

Messages : 63
Date d'inscription : 17/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poursuite de l'Hydre

Message par Rylar le Mar 6 Oct - 8:10

Grâce à la description du vaisseau, le Traqueur retrouve la trace de l'Hydre sur Rishi après plusieurs semaines. Les Révanites se doutent qu'il ne va pas rester longtemps sur place, mais ils ne veulent pas perdre sa trace. Kante propose alors de l'attirer avec de la fausse technologie impériale qu'il prétendront avoir volé. L'annonce serait passée avec le même pseudonyme que Jealy utilisait pour acheter des épices.

En effet, l'Hydre va chercher à savoir qui le poursuit et a détruit son entrepôt. Il faut donc piquer sa curiosité et le faire se dévoiler pour après remonter sa piste. L'annonce ne concernera donc que Rishi et sera ciblée pour limiter le nombre d'acheteurs. Le lieu est tenu secret jusqu'au dernier moment pour éviter au Révanites d'être surveillés à leur insu.


Seuls les éventuels acheteurs souhaitant se déplacer sont retenus et seront informés du lieu de vente. L'Hydre ne viendra probablement pas lui-même, mais il enverra peut être quelqu'un pour en savoir plus.
Il ne faut pas que la piste leur échappe ou que l'Hydre soit informé, sinon les Révanites perdront l'avantage.
avatar
Rylar
Légende

Messages : 63
Date d'inscription : 17/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Qui sans Rishi s'enrichit?

Message par Rylar le Mer 7 Oct - 11:59

(Le rp a eu lieu un peu différemment pour des raisons pratiques : l'ordre est changé et donc le récit un peu modifié pour plus de cohérence. Le rp a eu lieu en une fois mais est séparé en deux posts. Ouvrez pas tout de suite les spoilers si vous voulez voir si vous auriez trouvé à leur place.)

Menée par Krayy, l'équipe de Révanites composée de Jumph et Yogtoth, arrive discrètement sur Rishi le jour de la transaction. Ils sont déguisés en mercenaires ou marchands, et Jealy les accompagne. Leur objectif sera d'identifier l'agent de l'Hydre et de le suivre sans qu'il les repère pour ensuite remonter la piste d'une manière ou d'une autre.
Ils ne doivent pas non plus perdre sa trace parce qu'ils donneraient l'avantage à leur ennemi.

Pour leur piège, ils choisissent un des entrepôts les plus tranquilles de la Crique des Pillards.


A l'entrée de celui-ci, un individu louche est adossé au mur. Se méfiant, et souhaitant lui cacher leur nombre, Krayy et Jumph font le tour, pendant que Yogtoth entame sans succès la discussion avec ce type qui semble être un dealer ou un maquereau.
Spoiler:
Les gens louches adossés à l'entrée d'un bâtiment ont rarement envie de discuter.

Une fois rentrés, ils donnent alors le lieu du rendez-vous à leur acheteurs. Ces derniers savent juste que la technologie est lié aux droïdes et est potentiellement militaire. Ils ignorent la provenance et le principe exact de cette technologie. Les Révanites gardent en effet le secret pour pouvoir mieux démasquer le ou les faux acheteurs.


   Le premier d'entre eux à se présenter est un droïde de protocole du nom de R7-TI.
Celui-ci se montre respectueux et poli envers Jealy et Yogtoth, mais ne leur apprend rien de plus que son maître à décidé.
Spoiler:
Ce dernier est en effet un rentier de l'industrie intéressé par toute technologie en rapport avec les droïdes, qui constituent l'unique compagnie de ce vieil homme. C'est pourquoi celui-ci est prêt à mettre une partie de sa fortune dans sa passion.



Le droïde ne prête ni attention à Jumph ni à Krayy.
Spoiler:
Il est doué pour communiquer mais visiblement pas pour négocier, son maître n'étant ni marchand ni cupide.

Il tente cependant d'en apprendre plus sur la marchandise et de faire en vain baisser les prix. Il repart alors en laissant les coordonnées du "maître" qui se chargera de la négociation par holocom quand le droïde lui aura assuré que la marchandise existe et en vaut la peine.

Le Révanites font tout de suite l'hypothèse d'un lien avec l'Hydre et les droïdes.
Spoiler:
Ils oublient cependant qu'il est logique, vu la marchandise qu'au moins un des acheteurs soit un passionné de cybernétique et donc qu'il ait été retenu parmi les quelques acheteurs les plus intéressés.
Ils se concertent alors rapidement mais sont interrompus...


   ...En effet, juste après la fin de l'entretien avec le droïde, le suivant arrive dans son armure brillante et dorée. C'est un mercenaire humain qui dit s'appeler Kell Straden. Il avance d'un pas déterminé vers le bar et pose son casque bruyamment en commandant une boisson. Il regarde Yogtoth puis Jealy, mais n'est pas dupe et observe qu'ils ne sont pas que deux pour la vente.
Spoiler:
Il ne porte pas d'intérêt à Jealy car c'est les autres qu'il veut identifier.
Il jette en effet de nombreux regards vers Jumph et Krayy. Ce dernier décide de suivre seul le droïde, alors que celui-ci commence à s'éloigner.

Pendant ce temps, Yogoth offre la boisson au mercenaire et commence à parler avec ce marchand étrange et pas très bavard. Il tente de le faire parler sur son patron ou ses acheteurs mais celui-ci prétend travailler à son compte et le rembarre.
Spoiler:
Il craint en effet pour sa vie s'il parle et il ne sait pas quoi inventer. De plus, il est à sa place en rembarrant les curieux.
Le mercenaire veut des preuves sur la marchandise et Yogtoth en veut sur le paiement.
Tout les deux sont durs en affaires, et comme personne ne cède, Yogtoth donne ses coordonnées. Alors que le type s'éloigne, Jumph, qui le trouve étrange, est d'avis de le suivre, mais Jealy et Yogtoth doivent recevoir le dernier rendez-vous…qui est d'ailleurs un peu nerveux.


   C'est un Duros, répondant au doux nom de Bringe Winrel. Il n'est visiblement pas à l'aise dans cet endroit. Il leur dit travailler pour un conglomérat dont le lien et la cybernétique, mais il ne donne pas le nom.
Spoiler:
C'est en effet un négociant, mais d'entreprise à entreprise, et dans des bureau confortables, pas dans cet endroit pourave. Il est en réalité envoyé par une entreprise de ce conglomérat pour mettre la main sur toute technologie pouvant leur servir contre la concurrence.

Yogtoth le rassure et lui parle de la technologie. Le Duros est préoccupé, on peut voir qu'il cache quelque chose. Yogtoth essaye d'en savoir plus, mais Bringe semble préférer parler à Jealy.
Spoiler:
Probablement parce qu'elle le rassure.

Il leur dit qu'il est intéressé par le sabotage à distance d'une chaîne de production.
Mais il met un point d'honneur à préciser qu'il ne s'en serviront que si nécessaire et pas à des fins militaires.
Spoiler:
En effet, les Duros sont pacifiques, et celui-ci est suffisamment honnête (faut rien exagérer non plus) pour ne pas avoir de mauvaises intentions (autres que celle de ruiner la concurrence en sabotant leurs usines).
D'après lui, son mystérieux conglomérat est prêt à mettre le prix pour acquérir cette technologie.
Le Duros, refuse à boire et souhaite visiblement partir au plus vite. Il leur demande comment se passe la suite de la négociation et leur laisse ses coordonnées.
Spoiler:
Il sait comment se déroule une négociation mais n'a aucune expérience de ce genre de chose.

Comme cet acheteur est le dernier et que les deux premiers sont suivis par Jumph et Krayy, Jealy et Yogtoth ont le choix de qui ils vont suivre: il peuvent aider en suivant un des deux premiers, ou suivre le troisième. Toutefois, il savent qu'il n'est pas prudent de laisser Jealy seule...


Dernière édition par Rylar le Sam 10 Oct - 15:14, édité 1 fois
avatar
Rylar
Légende

Messages : 63
Date d'inscription : 17/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poursuite de l'Hydre

Message par Rylar le Sam 10 Oct - 15:13

Jealy et Yogtoth décident de suivre R7-TI car c'est lui qu'ils soupçonnent le plus. En effet, ils ne seront pas trop de trois si le droïde essaye de les semer dans le labyrinthe qu'est Rishi.
Ils laissent donc partir le Duros et retournent vers la ville. Jumph, quant à lui, est parti suivre le mercenaire du côté de la Crique.

Malheureusement, le Révanite se fait remarquer car le chasseur de primes est à l'affût. Celui-ci se met à courir et réussit à semer son poursuivant.

Alors que Jealy et Yogtoth vont pour rattraper Krayy, Jumph les appelle par comlink pour leur dire que sa cible s'est échappée. Krayy est en effet trop loin pour intervenir rapidement et ils décident alors de le laisser poursuivre sa piste.


Il vont rejoindre Jumph, alors que celui-ci cherche toujours en vain dans les ruelles.
Plusieurs minutes s'écoulent pendant lesquelles il part sur une mauvaise piste. Puis, il fait demi-tour avec Jealy et Yogtoth qui viennent d'arriver.

Ils tombent alors sur le mercenaire surpris, qui est cependant plus rapide à réagir. Il dégaine et tire sur Jumph, le touchant à l'épaule.
Pendant que Jealy se met à l'abri, Yogtoth se jette sur son ennemi et lui tranche le bras droit.

Comme ils sont dans une ruelle et que personne ne vient, ils en profitent pour l'interroger sur place.
Malgré la douleur, il leur apprend qu'il a été engagé par un homme mystérieux et masqué pour les surveiller. Il leur dit aussi que cet employeur se trouve sur Aldérande.
Les Révanites le fouillent et y trouvent un holo. Un appel vient d'être passé il y a quelques minutes à destination d'Aldérande.

S'en suit la question plus difficile de ce qu'ils vont faire de lui. Jumph sous-entend qu'il faut s'en débarrasser, Yogoth ne dit rien, et Jealy proteste. Alors que Kell tente de sauver sa peau en prétendant qu'il n'a fait que son travail et fait que se défendre, Yogtoth se range du côté du Miraluka.
La pilote n'est toujours pas d'accord, mais finalement, même le mercenaire se range à l'évidence ou ne veut pas les supplier. Sous le regard horrifié de Jealy, Jumph exécute donc le mercenaire résigné.


Jumph est calme mais personne n'a eu l'air de vraiment apprécier. Jealy les suit, mais ne dit rien.

De retour au vaisseau, Yogtoth inspecte l'holo et transmet ses informations au reste des officiers Révanites.  
Ils savent que l'Hydre se trouve dans les chaînes de montagnes Juran. Mais pour avoir plus d'informations sur la localisation et la situation là-bas, ils devront se renseigner d'une manière ou d'une autre auprès des Thul.
Cependant, suite à l'appel, et vu qu'il n'a pas de nouvelles de Straden, l'Hydre est conscient qu'on est sur sa piste...
avatar
Rylar
Légende

Messages : 63
Date d'inscription : 17/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poursuite de l'Hydre

Message par Rylar le Dim 18 Oct - 14:04


[ Sleep En travaux  Sleep ]

Datapad trouvé dans la forteresse:

"Bonsoir, je vous attendais.
Navré de ne pouvoir vous accueillir en personne, mais faites comme chez vous.
Quand vous aurez fini de fouiller cette bicoque fort charmante, j'aimerais qu'on parle de ce que vous semblez vouloir: des informations.
Ne vous trompez pas, je veux BIEN vous rencontrer, je ne suis pas à court de ressources, et je n'ai pas peur de vous. Cependant, vous me coûtez cher et j'en ai marre de fuir.

En effet, comme j'imagine que vous en voulez aussi à ma tête, c'est moi qui fixe le lieu de rendez-vous. Je ne veux pas régler ce genre de choses par holocom, il est temps de faire face. J'aurai de toute façon quelque chose à vous remettre qui peut vous intéresser.

Vous viendrez à  ces coordonnées
[une série d'indications spatiales et de coordonnées s'affiche, ainsi qu'un indicatif de vaisseau]. Je vous laisse découvrir de quoi il s'agit. Je prendrai néanmoins mes précautions: je serai protégé, vous pouvez donc venir avec vos armes...

[La suite n'est pas visible sur la première page. Un déclic dans la salle principale suit le défilement du datapad]

...Tout cela, bien sûr si vous survivez à l'explosion… Rien de personnel, vraiment, mais j'efface les traces derrière moi. Le but n'étant pas de vous tuer, je vous laisse une minute pour sortir.
L'H."



Dernière édition par Rylar le Ven 23 Oct - 0:01, édité 1 fois
avatar
Rylar
Légende

Messages : 63
Date d'inscription : 17/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poursuite de l'Hydre

Message par Rylar le Dim 18 Oct - 14:16

L'Aurésis était autrefois un vaisseau de croisière. Avant-guerre, il faisait faire du tourisme depuis Coruscant, principalement pour la Bordure Médiane. Bien que petit pour un vaisseau de croisière, il avait l'avantage d'être rapide et bien protégé.
En effet, à son lancement, il faisait partie de la classe réputée la plus fiable grâce à ses réacteurs puissants, sa coque solide, son système de défense contre les pirates, et surtout son système aux nombreuses cloisons qui le protégeait de la dépressurisation de plusieurs compartiments.
Pour ces qualités, la République le réquisitionna comme transport de troupes pendant la Grande Guerre.

Peu avant le sac de Coruscant, faisant partie d'une escadre rejoignant un convoi plus gros, l'Aurésis fut sévèrement touché par un croiseur impérial peu après sa sortie d'hyperespace et dut être évacué.
Les grandes salles, dépourvues de cloisons, rendaient le vaisseau instable, et plusieurs réacteurs étaient endommagés.

Quelques semaines plus tard, ignorant l'interdiction de la marine Républicaine, une équipe de la compagnie tenta de le remettre en état de naviguer pour ensuite le faire réparer dans un chantier naval. Mais un accident se produisit à bord, et seule une partie du vaisseau resta pressurisée. Ne représentant pas un danger imminent, et pour éviter de multiplier les débris, l'Aurésis ne fut pas sabordé.


Au début de la Guerre Froide, le vaisseau, jugé non réparable, fut déclaré comme épave, la compagnie renonçant à ses droits dessus.
Une autre entreprise affréta plusieurs vaisseaux équipés de systèmes de traction pour le remorquer, dans le but de le ferrailler. Malheureusement pour eux, ils s'aperçurent lors de leur arrivée que le vaisseau avait disparu.

Les recherches n'ont rien donné, et l'Aurésis n'a pas pu dériver seul aussi loin. On pensait à l'époque qu'une autre entreprise ou des pirates l'avaient ferraillé en secret, puisque les lois spatiales accordent les droits à celui qui trouve.

Apparemment, au vu de son indicatif et des coordonnées, il a simplement été déplacé...
avatar
Rylar
Légende

Messages : 63
Date d'inscription : 17/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poursuite de L'Hydre

Message par Rylar le Dim 28 Fév - 12:47

[.]


Dernière édition par Rylar le Dim 28 Fév - 12:51, édité 1 fois
avatar
Rylar
Légende

Messages : 63
Date d'inscription : 17/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Asparr pas t'en tirer comme ça

Message par Rylar le Dim 28 Fév - 12:50



Le Testament se positionne à quelques secondes en hyperespace du système Asparr et calcule sa trajectoire, prêt à faire un saut tactique au signal de l'équipe qui doit investir l'Aurésis.
Urrim dirige cette escouade, composée de Gar'm, Jumph, Raïsto, d'un autre Révanite, et de Jealy qui les pilote. Rylar reste joignable sur la passerelle du Testament, qu'il commande (avec l'aide et la grande patience des navigateurs).
Le vaisseau qui les amène est piégé au cas où ça tourne mal ; Urrim possède le détonateur. Malgré l'insistance des armuriers, personne ne prend d'équipement supplémentaire, seulement leurs armes et quelques grenades.

A leur arrivée à l'endroit indiqué, ils découvrent l'Aurésis en orbite d'Asparr, mais aucune trace de piège ou d'autre vaisseau. Ils décident de faire le tour de l'épave pour essayer d'en apprendre plus.

La partie avant est éventrée par des tirs concentrés de turbolasers ; les Impériaux savaient visiblement où tirer sur ce type de vaisseau. Des trous dans la coque ont été réparés, surtout dans la partie arrière, moins touchée. En inspectant à l'aide des projecteurs et senseurs, les Révanites n'apprennent pas grand-chose, à part que la passerelle, la partie de l'équipage, et certains hangars, semblent comme prévu en bon état.
La passerelle est sombre et les projecteurs n'indiquent rien de plus ; en effet, une partie est étrangement invisible depuis l'extérieur. La Force ne leur apprend rien non plus.

Les Révanites ne trouvent donc aucune trace de vie depuis l'extérieur. Cependant, leur vaisseau étant petit, les senseurs ne sont pas assez puissants pour scanner certaines parties de l'épave. Ils ne peuvent donc pas anticiper tous les pièges et doivent explorer par eux-mêmes...
Jealy se pose sans problème dans un hangar en bon état, et tous sortent, sur le qui-vive.
L'atmosphère est froide, et le hangar sombre et silencieux. Après l'avoir inspecté, ils se dirigent vers la sortie. D'après les consignes, ils restent groupés ; la pilote les accompagne.
Au moment où ils vont sortir, une lumière s'allume au poste de contrôle des hangars. Ils décident donc de monter voir, même s'ils s'attendent à un piège.

Alors qu'ils montent vers la salle, le haut parleur s'allume :
<voix féminine> « Bienvenue à bord de l'Aurésis. Nous vous souhaitons un agréa/… »
<voix mécanique> « Ordre d'évacuation, dirigez-vous vers/… »
Quelques secondes de silence suivent, puis le haut parleur se remet à grésiller :
<voix grave et posée> « Vous êtes en retard…
...Ceci-dit, c'est courageux de venir sans savoir ce qui vous attend. Je suis impressionné, vraiment …
Mais ne craignez rien, j'ai plusieurs choses à vous offrir, ce serait bête de vous tuer maintenant. Nous sommes avant tout là pour discuter...
»

Spoiler:
Jealy, qui a déjà entendu la voix de l'Hydre, ne la reconnaît pas. Elle est grésillante et plus grave, sûrement à cause du matériel en mauvais état. Le ton et la manière de parler sont cependant les mêmes, elle n'est donc pas vraiment surprise.

Le poste de contrôle est situé au milieu du vaisseau et donne sur les principaux hangars ; certains sont condamnés, d'autres vides.
Les Révanites commence à inspecter la pièce, mais soudain la porte derrière eux se ferme. Dans le même temps, des volets métalliques s'abaissent, ne laissant visible que le hangar qui contient leur vaisseau, et un autre, où se trouve un caisson en plein milieu.
Alors qu'il essayent de forcer la porte pour sortir, le haut-parleur s'allume de nouveau :
« Voici votre première épreuve. Elle consiste simplement à faire un choix.
Soit je détruis le caisson... soit j'éjecte votre vaisseau dans l'espace.
Je précise que je ne laisserai pas un autre vaisseau se poser, et que je ne vous dirai pas ce qu'il y a dans le conteneur.
Vous devrez sacrifier votre vaisseau pour avancer, ou bien sacrifier ce qui pourrait vous être utile. A vous de voir.
...Ah oui, inutile de chercher à sortir avant d'avoir choisi, je peux très bien dépressuriser cette pièce à la place du hangar.
»

Le scan des hangars ne leur avait rien appris de particulier, mais ils savaient qu'il n'y avait pas de forme de vie dans le compartiment. Il ne doit donc pas y en avoir non plus dans le caisson.
Tous les six ne sont pas d'accord sur le choix à faire ; la plupart ne veulent pas abandonner le vaisseau, mais savent qu'ils sont piégés, et espèrent que le conteneur renferme quelque chose d'utile. Les autres veulent conserver leur moyen de transport.
Finalement, le choix se porte sur le sacrifice du vaisseau. En effet, d'après leurs observations, ils savent qu'il reste quelques capsules de sauvetage. De plus, l'Hydre est sur la passerelle, et même s'ils n'ont pas vu d'autre vaisseau à bord, il doit avoir gardé un moyen de s'échapper qu'ils pourraient utiliser.
Après avoir amèrement regardé leur vaisseau être éjecté, l'équipe descend dans le hangar du caisson. Celui-ci contient des affaires personnelles, quelques uns des travaux de l'Hydre, ainsi que des données : des notes sur son business et sur des technologies. Il y a également un plan post-modifications de l'épave, qui contient donc le moyen le plus sûr pour arriver jusqu'au niveau de la passerelle. Les membres se répartissent ce qui est transportable, puis suivent le plan.

Ils arrivent facilement près de la passerelle ; où trois portes se trouvent devant eux. Les données indiquent que les trois couloirs peuvent mener au pont, mais les portes sont fermées.
Avant qu'ils aient pu réagir, le haut-parleur grésille, annonçant la prochaine énigme :

« Deuxième épreuve...
...Deux de ces couloirs viennent d'être dépressurisés ; en ouvrant une mauvaise porte, vous risquez d'êtres happés par le vide… J'ai bloqué les indicateurs de pression et déverrouillé la sécurité. Vous pourrez donc ouvrir une porte, mais pas la refermer…
Indice : la Force ne vous servira à rien, juste votre tête. Bonne chance à vous.
»
Comme prévu, les Miralukas n'arrivent pas à voir au-delà des portes, et la Force ne les renseigne pas plus. Lors du scan de l'épave, les couloirs étaient intacts, ils ne peuvent donc pas utiliser les données. Le Testament pourrait les aider, mais il n'est pas prudent de le faire approcher tant qu'ils n'en sauront pas davantage.
Les Révanites ne veulent pas s'en remettre au hasard, mais ne veulent pas non plus abandonner, ils se mettent donc à réfléchir.

Quelques minutes s'écoulent sans qu'ils trouvent. Pour plaisanter, Jealy propose de frapper pour voir si quelqu'un répond. Jumph trouve alors la solution : en collant l'oreille aux portes, il compare les sons quand on frappe dessus avec un objet métallique. Celle qui émet un son différent des deux autres est la bonne, car l'écho du couloir pressurisé produit un son, contrairement aux autres.

Après avoir résolu l’énigme, ils atteignent facilement la passerelle. Celle-ci est sombre, et ils aperçoivent un champ de force qui protège le poste de pilotage.
« Vous voilà enfin… Félicitations pour être arrivés jusqu'ici, même si ça fait partie du plan. »
La voix leur parle toujours à travers le haut-parleur. Pendant qu'ils avancent, un brouilleur d'enregistrement s'est allumé. Ils ne le voient pas, en revanche, ils distinguent de mieux en mieux le poste de pilotage.
« J'avais un doute pour Nar Shaddaa, mais je sais que c'est vous depuis Rishi. Vous laissez beaucoup de traces derrière vous…
En tout cas, merci à vous d'avoir effacé les miennes.
»

Comme dans une célèbre émission sur l'holonet républicain, l'Hydre leur tourne le dos dans un fauteuil rouge. L'accès semble protégé par un champ de force ; les générateurs sont placés à l'intérieur.
Certains dans le groupe s'approchent prudemment, mais Urrim et Raïsto essayent d'entamer le champ de force.

« Haha ! C'est votre manière de discuter ? C'est en partie de ma faute, je ne vous ai pas encore enseigné la patience. Au moins vous êtes ambitieux, c'est toute la galaxie qui est votre ennemie… Mais comment comptez-vous vaincre si vous n'êtes pas prêts ?
Au final, peut être que vous ne valez pas mieux que les autres...
A part ça, vous n'avez rien trouvé d'étrange jusqu'ici ?
»
Le fauteuil pivote lentement.
« Vous vous demandez sûrement pourquoi vous êtes arrivés ici si facilement ? Pourquoi je ne vous ai pas tué ?
La réponse est simple : j'avais envie de vous tester pour mieux vous comprendre. Vous êtes des sujets fascinants, même si vous n'apprenez pas vite. Et puis vous avez été utiles.
»
Le fauteuil est complètement retourné, et pour la première fois, ils peuvent voir le visage de l'Hydre. C'est un humain d'une cinquantaine d'années, portant la moustache, et un peu dégarni. Ils ne sont pas vraiment surpris par l'âge de l'homme, un peu plus par son aspect pâle. En revanche, ce qui les surprend vraiment, c'est le fait que sa tête soit détachée du corps et posée entre ses mains… Ses yeux grands ouverts les fixent.
Un hologramme de Solkhan apparaît alors.
« Surpris ? Cette vermine devait mourir, de préférence avant de vous parler. Vous étiez venu pour faire pareil de toute façon.
Comment trouvez-vous la mise en scène ?
Je dois avouer que j'ai du adapter mon plan, mais je maîtrise toujours. Au passage, vous n'auriez pas du venir aussi nombreux.
»
Voyant qu'ils sont plein de haine envers lui, Solkhan se met à rire.

« Ne faites pas cette tête! La haine, c'est très bien, mais vous ça vous empêche de réfléchir. Et c'est dommage parce qu'il vous reste une épreuve, la plus importante! Vous comprendrez les règles tout seuls. »

Pendant qu'il parle, les réacteurs se mettent en marche, puis leur puissance augmente, tandis que le vaisseau se dirige droit sur Asparr.
« J'ai beaucoup appris avec vous. Dommage que ça ne soit pas réciproque. »
La transmission se coupe, tandis que le champ de force montre des signes de faiblesse.
Urrim se précipite alors pour le détruire à l'aide de la Force. Le générateur saute, ainsi que les commandes du vaisseau. Les Révanites découvrent peu après que cette destruction était calculée. Les réacteurs ne sont pas coupés, le circuit doit être intact, mais les commandes ne répondent plus. Ils n'ont maintenant plus qu'à fuir l'épave.

Heureusement, il reste les quelques capsules de sauvetage non utilisées pendant l'évacuation, ou réinstallées. Jumph part vérifier leur état pendant qu'Urrim contacte le Testament. Le vaisseau arrive quelques instants plus tard, et se prépare à les recueillir.
Cependant, Jumph découvre que les capsules ont toutes été expulsées, sauf une ; il n'y a de place que pour trois. Ils comprennent maintenant les règles : ils doivent maintenant décider qui doit rester sur le vaisseau.
Raïsto décide de se sacrifier, et est prêt à se battre si on l'en empêche. Urrim décide aussi de rester, ainsi que Jumph. Pendant que Jealy, Gar'm et l'autre Révanite quittent l'épave, les trois restants essayent toujours de réfléchir à comment sortir de là, tout en se préparant à leur mort.

Les deux Révanites font rapidement un compte-rendu à la passerelle du Testament. Jealy est autorisée à venir sur la passerelle aider l'équipage.

Les systèmes de traction et de guidage des hangars de l'Aurésis sont en mauvais état. Aucune navette ne peut se poser en sécurité avec ces systèmes hors services, un vaisseau à pleine vitesse, et l'entrée dans l'atmosphère qui va suivre.

Rylar souhaitait inverser la poussée des réacteurs pour ralentir l'épave, mais c'est impossible car un vaisseau se dirige grâce à des plaques électromagnétiques qui orientent la poussée. Celles-ci sont malheureusement commandées par la passerelle, et donc inopérantes. De plus, le vaisseau serait simplement ralenti.
Ils doivent alors trouver un autre moyen. L'autre possibilité est de couper les réacteurs, ce qui ne ralentirait pas le vaisseau. L'atmosphère de la planète est irrespirable, et le sol ne permet pas de s'y écraser de façon « acceptable ».

La gravité de la planète étant relativement faible, le vaisseau accélère principalement par la poussée des réacteurs. Si ils sont tous coupés en même temps, le vaisseau continuera quand même d’accélérer.
Cependant, si les réacteurs d'un bord fonctionnent à pleine puissance, et qu'ils sont coupés de l'autre bord, le vaisseau devrait décrire un arc de cercle, un peu dévié par l'attraction de la planète.
Une fois dans la bonne direction, et dans le sens opposé à la planète, il « suffira » de faire de même aux autres réacteurs pour que la gravité ralentisse lentement le vaisseau.
C'est en tout cas ce que Jealy tente d'expliquer à Rylar.
Avant de partir pour rejoindre les différentes cellules d'alimentation des réacteurs, ils fouillent le cadavre. Ils ne trouvent pas grand-chose à part des données, des objets de luxe, et un étrange sifflet. Ils doivent passer par le compartiment des soutes, et donc empruntent un chemin différent de l'aller.
Le problème, c'est qu'arrivés dans une des salles, ils tombent sur une hydre de Géonosis. Celle-ci s'approche lentement d'eux.

Bien que jeune et élevée en captivité, la bête reste énorme. Ses trois têtes en font un ennemi dangereux, même face aux sabres.
Urrim a l'idée de tester la loyauté de la bête, car il pense qu'elle a été dressée. L'un deux part chercher la tête de son "maître" pendant que les deux autres la retiennent. Ils lui jettent la tête, qu'elle avale sans remords. Ils décident donc de combattre.

Spoiler:
Personne n'utilise le sifflet pour commander la bête.


Au terme d'un combat difficile, ils finissent par tuer le monstre. Il ne leur reste plus qu'à appliquer le plan, puis à attendre...
avatar
Rylar
Légende

Messages : 63
Date d'inscription : 17/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poursuite de l'Hydre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum